Or olympique pour l'épée masculine

l’or olympique et rien d’autre. A l’issue d’une journée toute en maîtrise et en détermination, Yannick Borel, Daniel Jérent, Gauthier Grumier et Jean-Michel Lucenay sont champions olympiques !

En finale, nos tricolores, impériaux, ont surclassé les Italiens. Ils s’imposent, avec la manière, sur le score de 45 touches à 31.

Plutôt dans la journée, les hommes d’Hugues Obry, véritable meneur d’hommes, disposent du Vénézuela 45-29. Une entrée dans la compétition parfaite qui les conduit en demi-finale. Une demi-finale face à la Hongrie. Même scénario, les Français font le match en tête dès le début menant de 5 touches (25-20) à la fin du 5è relai. Ils l’emportent finalement 45-40.

En finale, « une finale de rêve » confie Daniel Jérent, nos épéistes sont plus que déterminés. Ils prennent l’avantage sur les Italiens, leur font peur. Présents sur tous les domaines de jeu, mobiles, rigoureux et physiquement au-dessous, nos tricolores survolent la rencontre avec l’entrée de Jean-Michel Lucenay, privé de l’or en 2008. Yannick Borel, monstrueux, inscrit la 45è touche et envoie l’équipe de France d’épée sur le toit de l’Olympe.

« J’ai une équipe monstrueuse. Il n’y avait que l’or qui nous intéressait. Je suis très fière de mon équipe » répond, ému, Hugues Obry devant les journalistes.

Gauthier Grumier, Daniel Jérent, Yannick Borel et Jean-Michel Lucenay l’ont fait. Ils sont, comme l’a tant souhaité Gauthier Grumier, « champions de l’univers » ! Et c’est avec l’or autour du cou qu’ils chantent la Marseillaise devant un public incroyable.

C’est le troisième sacre olympique pour l’épée hommes après Athènes en 2004 et Pékin en 2008. « L’histoire continue » comme le souligne Ulrich Robeiri. Rendez-vous dans 4 ans à Tokyo !